Pourquoi AUX 2 TABLES? parce que l'homme ne vit pas que de pain....

Qui êtes-vous ?

Ma photo

 Bienvenue sur mon blog "AUX 2 TABLES", où nourritures terrestres et nourritures célestes se côtoient. Sentez-vous libre de grignoter, goûter, déguster l'une ou l'autre selon votre appétit...

dimanche 31 mai 2015

Maman...


... Tu nous a quitté, il y a quelques jours à peine au terme d’une vie bien longue et bien remplie!

Tes moments de joie: - être au milieu de tes 7 enfants et tes nombreux arrières et petits enfants!

Je sais que maintenant, alors que tu es dans la Paix et la Joie de ton Seigneur, tu veilles encore et toujours sur toute ta nombreuse famille.

Soit bénie, pour la Vie que tu nous a donné et qu’à travers toi, soient bénit toutes les Mamans de la terre !







Une merveilleuse fête à toutes les Mamans qui passent par ici! 







samedi 30 mai 2015

Flan aux oeufs. (Varoma)





 Savoureux et très onctueux à faire oublier définitivement les flans du commerce... 
...... Petit retour en enfance!

300 g de lait entier (ou demi écrémé)
70 g de sucre (+ ou -  selon goût)
1 c. à s. de sucre vanillé
3 œufs (moyens)
1 saladier qui entre dans le Varoma


(Autre proportion: 500 gr de lait/ 5 œufs moyens/100 gr sucre en tout.)


Mettre le lait et les 2 sucres dans le bol, programmer 4 mn/100°/Vit2



Programmer 15 sec/Vit4 et casser les œufs au-dessus de l'orifice du bol.

A la sonnerie, verser la préparation dans le saladier et placer celui-ci dans le Varoma. 

Rincer sommairement le bol.
Verser 800 g d'eau dans le bol. Mettre en place le Varoma contenant le saladier avec la préparation aux œufs et programmer 20 min/Varoma/Vit 1


Laisser refroidir avant de mettre au réfrigérateur minimum 3 heures.




Petite astuce: 
pour éviter que la condensation du Varoma retombe sur le flan pendant la cuisson, couvrir le saladier de papier aluminium et poser dessus des feuilles de papier absorbant. 

 

Servir nature dans des coupes ou avec un coulis de fruits rouges, ou un filet de caramel liquide.




Pour réaliser des portions individuelles, utiliser les pots pour yaourt en verre et boucher après cuisson. 
-->  Se conserve 4-5 jours au réfrigérateur.

Possibilité aussi d'aromatiser ce flan avec 2 -3 gouttes d'huiles essentielles: citron, pamplemousse...








Pour une bonne répartition de la vapeur, selon la taille ou la nature du récipient , poser en dessous, 2 baguettes de bois. (facultatif)

 


jeudi 7 mai 2015

Sauce rémoulade allégée pour céleri rave.


La sauce rémoulade est une sauce mayonnaise un peu liquide à laquelle on peut également ajouter des herbes, des échalotes, des cornichons ou des câpres.

Dans l’idée de faire une sauce un peu plus légère côté matières grasses, j’ai opté pour une version au fromage blanc de chèvre.
Et c’était très bon !

Pour 4 personnes:
1 petit céleri rave.
1 c à s de moutarde douce (ou forte selon goûts)
3 c à c d’huile d’olive
60 gr de fromage blanc faisselle de chèvre égoutté (ou vache à 0%, ou 1 petit suisse à 0%)
1 c à s de jus de citron
Sel, poivre.
Brins de persils hachés.



Préparer en premier le céleri rave:

Le couper en plusieurs morceaux. L’éplucher avec précaution avec un bon couteau à légume ou un économe.

Faire bouillir 500 gr d’eau environ.

Râper le céleri avec une râpe à petits trous. Verser ensuite dessus l’eau très chaude. Attendre 30 sec. Égoutter dans une passoire.

Cette opération facultative permet de retirer un peu le gout du céleri pour ceux qui le craignent et le rend plus tendre. Laisser  bien égoutter (on peut aussi le presser entre les doigts, attendre qu'il soit tiède). Pendant que le céleri refroidit préparer la sauce:

Au Thermomix:

Égoutter le fromage en faisselle quelques minutes.
Mettre tous les ingrédients de la sauce dans le bol du TM. Mixer 20 sec/Vit5

Sans Thermomix:

Dans un bol délayer la moutarde avec l’huile. Égoutter le fromage blanc. Incorporer petit à petit le fromage tout en fouettant avec une fourchette, saler, poivrer et ajouter le jus de citron ainsi que le persil haché. Ajouter la sauce au céleri râpé et maintenir au réfrigérateur au moins 1/2 heure avant le service.

lundi 4 mai 2015

Mousse soyeuse choco-noisette.



Une recette de Valérie Cupillard tirée de son livre : Bio, bon, gourmand que j’ai réalisé de très nombreuses fois! Il y avait un petit moment que je l’avais faite.

Elle m’est revenue en mémoire grâce à un article de Maiwenn qui nous explique comment faire soi-même son  tofu soyeux. En lui rendant visite sur son blog: "la main à la pâte", vous découvriez d'autres bonnes recettes à base de tofu et aussi de superbes photos.




A défaut de faire soi-même son tofu, on en trouve dans les magasins bio au rayon frais (Il se garde facilement 3 semaines/1 mois avant ouverture et permet de réaliser des recettes aussi bien salées: quiche, que sucrées)





Cette mousse est très agréable en bouche et très digeste: pas d’œufs, pas de crème.

Vous pouvez aussi la faire en version tout chocolat, sans la purée de noisette, nature ou aromatisée avec 2 gouttes d’huile essentielle de menthe, d’orange douce, ou de mandarine.


400 g de tofu soyeux

150 g de chocolat noir (70 % de cacao)
2 c. à s. de sirop d’agave (ou miel liquide ou sucre de cane blond.On peut en mettre moins ou pas du tout!)
1 bonne c. à s. de purée de noisette

50 gr d’eau


Le temps de repos après un long mixage est le secret de la réussite de cette mousse.
A faire la veille pour le lendemain ou le matin pour le soir.


Avec Thermomix:
Faire égoutter quelques minutes le tofu soyeux dans une passoire, le temps de s’occuper du chocolat.

Mettre le chocolat coupé en morceaux dans le bol.
Mixer avec la fonction Turbo quelques secondes pour le réduire en poudre.

Ajouter 50 gr d’eau et le faire fondre 3-4 mn/50°/Vit2

Lorsqu’il est bien fondu, ajouter le tofu soyeux, la purée de noisette, le sirop d’agave.
Mixer 1mn/Vit10. Racler les parois du bol et le dessous du couvercle. 
Recommencer cette opération 3 fois.

Remplir vos verrine ou votre saladier. Mettre au frais.

 
Sans Thermomix:
Faire fondre les carrés de chocolat avec 3 c. à s. d’eau sur feu très doux.

Dès que les carrés commencent à ramollir, ôtez du feu sans remuer, le chocolat va fondre à la chaleur de la casserole.


Versez le tofu soyeux égoutté dans le bol blender du robot, ajoutez le sirop d’agave, la purée de noisette et mixez aussi longuement que dans la version avec Thermomix. 

Si vous n’avez pas de blender, utiliser le pied à soupe.
Réservez au réfrigérateur au moins une nuit !


vendredi 1 mai 2015

Fête du travail et de Saint Joseph artisan.

Modèle de tous ceux qui sont voués au travail,
Saint Joseph, priez pour nous!
Le 1ermai commémore de nombreuses luttes et revendications ouvrières. 

La toute première en 1886 aux Etats Unis, puis en 1890 en France, avec le drame terrible de Fourmies petite ville du Nord en 1891 ou la manifestation du 1ermai fait 9 morts.

C'est pendant l'occupation allemande, sous le gouvernement de Vichy, le 24 avril 1941, que le 1ermai est officiellement désigné comme la «Fête du Travail et de la Concorde sociale» et devient chômé.

Mais alors, me direz-vous, quel rapport avec Saint Joseph artisan?




A la suite de la révolution industrielle, le monde prend conscience de l’importance du travail. Les rythmes, les cadences, le profit, l’exploitation de l’homme par l’homme, tout cela pose question.


Et tout naturellement l’Eglise, "experte en humanité" est la pour aider les hommes a retrouver le sens et la dignité du travail. 

A l'origine du monde, dans les plans du Créateur, le travail était beau et bon (Gn 2,15), Puis l'homme s'est détourné de Dieu (Gn 3,19), et le travail est devenu sources de difficultés, de fatigues et de peines. 

Saint Joseph s'est soumis à cette dure loi du travail parce qu'il savait que: fait par et avec amour, le travail pouvait redevenir noble et beau en accord avec le Créateur. 


Je laisse à Charles Vaugirard le soin d’aller plus loin dans une réflexion que je partage sans réserve:

“- En 1955, le pape Pie XII a institué le 1ermai la fête de Saint Joseph artisan. 
Il s’agit d’une fête spécifique : une fête du travail sanctifiée, construite autour d’un des aspects de Saint Joseph : son activité professionnelle. 
Ainsi, Saint Joseph fait partie des quelques saints à avoir deux fêtes : le 19 mars, qui est sa fête principale, et le 1er mai où nous sommes invités à contempler le travailleur Joseph.

La fête de Saint Joseph artisan est riche de significations. 
Elle nous présente Joseph comme modèle du travailleur. Elle nous dit aussi que le Christ a voulu partager tous les aspects de notre vie humaine : il a vécu dans une famille, il a appris à travailler avec son père.

Mais Joseph n’est pas n’importe quel travailleur. Il n’est pas une référence comme a pu l’être le Stakhanov de la propagande soviétique. 
Stakhanov était l’icône de la performance au travail : le plus rapide, le plus fort, celui qui se surpasse et dépasse tous les autres. 
Ce « stakhanovisme » soviétique est toujours en cours aujourd’hui, et pas seulement dans les derniers pays communistes : le culte de la compétitivité, les objectifs surhumains, mais aussi l’idolâtrie de la carrière, d’une réussite professionnelle toujours plus haute sont très présents dans le monde du travail. 


Et cela se traduit par le stress, les interminables heures supplémentaires pas toujours payées. Les conséquences de ce mode de vie professionnel sont souvent négatives : familles délaissées, absence des parents auprès des enfants, dégâts sur la santé comme les burn out, AVC, dépressions etc…

Une carrière professionnelle mérite-t-elle de pareils sacrifices ? L’idolâtrie du travail est l’antithèse de la sanctification du travail tel que l’exemple de Saint Joseph nous le montre.

L'Évangile dit peu de choses sur lui, et lui-même ne dit rien. 
Ce que nous devinons aisément est qu’il a fait son travail, normalement, sans course effrénée au succès, sans appât du gain. 
Dieu lui a fait confiance pour accueillir et élever Jésus.

Joseph est un travailleur ordinaire, un « bon père de famille » tout ce qu’il y a de plus simple. Il a élevé Jésus, lui a appris son métier. Leur existence était tranquille, pas spécialement riche mais pas forcément pauvre, il travaillait pour subvenir aux besoins de sa famille et il vivait avec elle, sans la délaisser.
Et quoi de plus beau ? Ce modèle est paisible, accessible à tous. Nous sommes très loin du culte de la performance de nos temps modernes –“



En ce jour où nous fêtons saint Joseph artisan, nous nous tournons vers le Seigneur pour lui présenter tout le travail des hommes.
Et nous n’oublions pas ceux qui se sentent exclus parce qu’ils sont sans travail et sans ressources. Tous les jours, les médias nous parlent de licenciements, de chômage, de la crise.

En ce 1ermai, ils sont nombreux ceux qui crient leur colère contre les injustices.

Nous chrétiens, nous nous tournons vers le Seigneur pour lui demander de nous aider à devenir des artisans d’un monde plus juste et plus fraternel.


Que saint Joseph nous aide, à travers les difficultés, les doutes et les épreuves de cette vie !
Qu’il nous apprenne la confiance totale à la Parole de Dieu, malgré l’obscurité de la foi.
Qu’à l’exemple de Jésus, Marie et Joseph nous cherchions à découvrir toujours plus le mystère caché de ce Dieu qui vit au milieu de nous !




Vous pouvez approfondir cette réflexion sur le sens du travail avec cette très belle analyse ICI